L’IME a été chargé de piloter en collaboration avec l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan l’atelier « Alliance Eau/Energie/Sécurité Alimentaire » organisé dans le cadre de la MEDCOP Climat qui se déroulera à Tanger les 18 et 19 juillet 2016.

L’atelier s’est tenu le lundi 18 juillet 2016 de 14h30 à 17h30 il a porté sur la problématique d’établir un juste équilibre pour un partage équitable et apaisé des ressources disponibles entre les différents usages, en assurant la sécurité de l’accès à l’eau pour les agricultures locales, condition de la sécurité alimentaire, tout en tenant compte de la part incompressible nécessaire d’un côté à la consommation humaine directe et de l’autre au fonctionnement minimal des milieux aquatiques nous permettant de préserver une biodiversité d’une exceptionnelle richesse et de bénéficier des indispensables services écosystémiques que rendent les milieux naturels.

Stress hydrique et sécheresses endémiques, inondations aggravées par le changement climatique : après des décennies de modernisation des techniques, d’évolution des systèmes de production agricole et de progression de la gestion durable et intégrée, partout en Méditerranée on voit apparaître des tensions sur les ressources.

L’urgence semble désormais de mettre l’eau en tête de l’agenda climat. Mais comment aller au-delà de la simple mobilisation durable et équitable des ressources conventionnelles ? Comment mobiliser la connaissance scientifique des deux rives pour optimiser la gestion efficiente de la ressource, en développant les ressources non conventionnelles par le recours à des technologies innovantes et adaptées moins consommatrices d’énergie (réutilisation des eaux usées traitées, dessalement) ?

Une approche réellement intégrée, documentée et participative prenant en compte toute la complexité et l’interdépendance des problématiques, les liens entre eau, énergie et alimentation, n’est-elle pas le passage obligé et la garantie de programmes d’équipement, d’aménagement et de gestion conformes aux objectifs de développement globaux tels que la sécurité alimentaire, la durabilité des approvisionnements, l’optimisation de l’utilisation et de la gestion de l’énergie et de l’eau ?

Les principaux réseaux et institutions partenaires de l’atelier : Centre de compétence sur le changement climatique (4C)-Maroc, SEI-Suède/PIK-Allemagne, GIZ-Egypt, EDF, Société du Canal de Provence, Société des eaux de Marseille, SEMIDE, IPEMED, Maison Régionale de l’Eau, Université Aix-Marseille, Ligue Arabe, IUCN-Jordanie, Water and Waste Water Holding Company, SESAME…

 

Conclusions de l’atelier :